[ harangue précedente | harangue suivante ]

PRIVILEGE DU ROI

Louis, par la grâce de Dieu, Roi de France et de Navarre, à nos aimés et féaux conseillers, les gens tenant nos cours de parlements, maîtres de requêtes ordinaires de notre hôtel, baillis, sénéchaux, prévôts, leurs lieutenants et tous autres de nos justiciers et officiers qu’il appartiendra, salut.
Notre cher et bien aimé Sieur de Scudéry, Gouverneur de Notre Dame de la Garde, nous a fait démontrer qu’il a composé un livre intitulé, Les Femmes Illustres, ou les Harangues Héroïques, avec des figures, au nombre de vingt. Savoir : Polyxène à Pyrrhus, Bradamante à Roger, Marphise à Bradamante, Laodamie à Prothésilas, Amarylle à Tityre, Clorinde à Tancrède, Herminie à Arsète, Hélène à Pâris, Hécube aux Femmes Troyennes, Angélique à Médor, Andromaque à Ulysse, Briséis à Achille, Didon à Barcé, Chariclée à Théagene, Alceste à Admète, Pénélope à Laërte, Œnone à ses Compagnes, Guenièvre à Ariodant, Sophronie à Olinde et Armide à Renaud.
Lequel livre il désirerait faire imprimer, s’il nous plaisait lui accorder nos lettres sur ce nécessitées. A CES CAUSES, désirant traiter favorablement ledit exposant, Nous lui avons permis et permettons par ces présentes de faire imprimer, vendre et débiter ledit livre en tous les lieux de notre obéissance, par tel imprimeur ou libraire qu’il voudra choisir, en un ou plusieurs volumes, en telles marges, en tels caractères, et autant de fois que bon lui semblera, durant l’espace de six ans entiers et accomplis, à compter du jour que chaque volume sera achevé d’imprimer pour la première fois. Et faisons très expresse défense à toutes personnes de quelque qualité et condition qu’elles soient, de l’imprimer, faire imprimer, vendre ni distribuer en aucun lieu de notre obéissance durant ledit temps, avec figures ou sans figures, ni d’en distraire aucune chose, ni d’en emprunter le titre et le frontispice sans le consentement de l’exposant, ou de ceux qui auront droit de lui, à peine de quinze cent livres d’amende payables par chacun des contrevenants, applicables un tiers à Nous, un tiers à l’Hôtel Dieu de Paris, et l’autre tiers à l’exposant, ou au libraire qu’il aura choisi, de confiscation des exemplaires contrefaits, et de tous dépens, dommages et intérêts, à condition qu’il sera mis deux exemplaires dudit livre en notre Bibliothèque publique, et un en celle de notre très cher et féal le sieur Séguier, chevalier, chancelier de France, avant que de l’exposer en vente, à peine de nullité des présentes. Du contenu desquelles, nous vous mandons que vous fassiez jouir pleinement et paisiblement l’exposant et ceux qui auront droit de lui, sans souffrir que leur soit fait ni donné aucun empêchement. Voulons aussi qu’en mettant au commencement ou à la fin dudit livre un extrait des présentes, elles soient tenues pour dévouement signifiées et que foi y soit ajoutée et aux copies collationnées par l’un de nos armés et féaux conseillers et secrétaires, comme à l’original. Mandons au premier notre huissier ou sergent sur ce requis, de faire pour l’exécution des présentes tous exploits nécessaires, sans demander autre permission : car tel est notre plaisir, nonobstant Clameur de Haro, Charte Normande, et autres lettre à ce contraires.
Donné à Paris 10 jour de décembre, l’an de grâce mil six cents quarante et un, et de notre règne le trente-deuxième. Signé, par le Roi en son conseil, SAULGER, et scellé de cire jaune

Les exemplaires ont été fournis

© 2005 publifarum, realizzazione: Simone Torsani